• Habitat recyclé

    Les membres de ma famille en visite à Taiwan ont toujours été surpris d'entendre la mélodie de la "Lettre à Elise" diffusée par des camions dans la rue. Or ces mélodies synthétiques reviennent tous les soirs à la même heure, et on découvre vite que leur fonction est d'appeler les citoyens à leur devoir civique quotidien, à savoir de descendre leurs poubelles dehors.Car c'est le camion à ordures qui diffuse ces mélodies et il faut dire qu'à les entendre ainsi écorchées tous les soirs on ressent une grande peine pour les amoureux de la musique. En réalité ce n'est  pas un mais deux camions qui viennent ramasser chaque jour les déchets, le deuxième camion étant heureusement silencieux. Car Taiwan pratique le tri sélectif, le second camion étant affecté à la collecte des métaux, emballages et autres recyclables. Quant au camion musical, c'est une benne à ordure classique pour le tout-venant, mais à l'arrière de laquelle sont disposés plusieurs fûts en plastique, de couleur rouge et bleue. Alors là attention à ne pas s'emmêler les pinceaux, sous peine de se faire gronder par le préposé : le bleu récupère les restes de nourriture pour donner aux cochons, et le rouge collecte les autres déchets organiques pour le compostage. Bref chaque jour nous devons séparer nos poubelles en quatre paquets : un paquet recyclable, un autre pour les cochons, un autre pour le compost et un dernier avec tout le reste.

    J'ai pu juger que c'est un système efficace car après tout ce tri le paquet tout-venant est vraiment léger. D'autre part les restaurants qui ont des déchets considérables les versent directement dans les barriques bleues et cela n'est pas perdu. Le système est multiplement vertueux car non seulement ces déchets alimentaires sont valorisés, mais aussi l'impact des élevages de cochons est réduit et enfin les cochons sont bien nourris donc la qualité de la viande est améliorée. Voilà donc un bel exemple de réussite dans le domaine du recyclage qui met en évidence que la société taiwanaise a tout de même un certain sens de la discipline et aussi un lien encore marqué avec la société traditionnelle. Car pour trier correctement ses déchets, encore faut-il savoir ce que mangent les cochons, dans quelle boite ranger les écorces de pastèques ou bien les feuilles de bambou... Et dans mon cas c'est généralement belle-maman qui a la réponse car il y a fort longtemps la ferme familliale élevait le cochon et elle s'en rappelle bien.

    Recyclage anarchique

    Mais pour ce qui est du recyclage en soi, il faut dire qu'il est pratiqué par une multitude de petites entreprises qui y voient un commerce suffisament lucratif. Le bois des palettes, le plastique des bouteilles, le carton des emballages, les métaux, sont rassemblés et revalorisés dans la lointaine périphérie de Taipei. Mais tout cela n'est pas bien beau à voir et donne prétexte à toute sortes de fantaisies architecturales qui contribuent à la l'aspect repoussant des routes. Car à  l'exception des beaux quartiers des grandes villes, les bords de routes sont tellement disgracieux qu'ils écorchent le regard. Jusqu'à ce que celui-ci se soulage en s'évade en contemplant les autres véhicules ou bien les enseignes colorées qui garnissent les rues des agglomérations. L'exercice est plus difficile sur les routes de campagne car celles-ci sont souvent bordées de bâtiments tout aussi négligés qu'en ville, mais sans autre centre d'intérêt. Alors finalement les seuls endroits où l'on puisse ouvrir grand les yeux sont les routes de très rase campagne, là où il n'y a vraiment plus de bâtiment. Mais cela ne se trouve que très loin dans les montagnes ou bien sur les routes et chemin non carossables. Finalement l'intérêt du vélo tout-terrain est de donner accès à ces lieux, de s'évader de l'anarchie de la tôle ondulée, et aussi de voir de belles choses dans la nature, se reposer le regard et s'émerveiller.

    Il faut dire qu'à force de parcourir des routes bordées de bizarreries multicolores j'ai fini par acquérir la sage habitude d'écarter mon regard de toute construction. A tel point qu'il me fallut plus d'un an pour m'apercevoir d'une vraie curiosité architecturale, les conteneurs recylés. Le déclic est venu lorsqu'un jour par erreur, mon regard se posa sur un mot en grosses peint sur le côté d'un bâtiment : EVERGREEN. Il fallut un certain temps pour que l'idée s'achemine jusqu'à mon cerveau et je dus faire demi-tour quelques instants plus tard pour constater que le bâtiment en question avait effectivement été fabriqué à partir d'un conteneur de transport, dont les inscriptions étaient restées en place. Je fus très ému de cette découverte et je ne tardai pas à m'apercevoir qu'un grand nombre de ces bâtiments devant lesquels je passais chaque semaine sans les regarder étaient en fait des conteneurs recyclés... Je cessai alors de me désintéresser aux amoncellements bordant les routes, et commutant le regard du coeur par celui de la raison je cherchai à décrypter la logique de leur construction. Ici apparaissaient des brises-lames reconvertis en barrage routier, ici une pile de pneus sagement organisée en escalier, ici une boite en polystyrène astucieusement réutilisée en bac à fleurs. Je fus émerveillé par tant d'ingéniosité, par tant de fonctionnalité et d'efficacité dans le recyclage si bien que j'oubliai finalement la laideur de l'ensemble.

    Quant aux conteneurs eux-mêmes la diversité de leurs usages est tellement vaste que je ne peux les décrire tous dans ce petit texte. Comme l'explique Jean Baudrillard il n'y a rien de mieux que la photographie pour faire diparaitre la réalité, alors je décidai d'en faire un petit catalogue illustré et les faire ainsi basculer dans la virtualité.

    Les conteneurs recyclés : catalogue

    En version de base, le conteneur sert de petit hangar.





    En version de base, le conteneur est disposé au bord de la route et sert de petit hangar.





    Conteneur avec ouverture




    Une option courante est d'ajouter une ouverture, facilitant l'accès à l'intérieur.





    Conteneur à deux fenêtresConteneur de chantier



    Avec deux fenêtres on obtient un hangar très fonctionnel.





    Conteneurs superposésConteneur salle d'eau


    Ici la version nomade du conteneur occupe la fonction de cabane de chantier. Il est en outre très résistant aux coups de bulldozer.











    La version de base peut être superposée, et une rampe d'escalier peut être aisément accrochée entre les deux éléments. On obtient ainsi un hangar à deux étages.











    Dans la gamme supérieure on trouve des conteneurs en meilleur état de conservation et servant de nouvelles fonctionnalités. Ici, il abrite une salle de toilettes.



    Conteneurs double toiture








    Le conteneur est naturellement insensible aux tremblements de terre, mais pour améliorer l'étanchéité en cas de typhon, on peut y ajouter un toit. Comme ici dans cet abri jardin.



    Conteneurs empilés







    Des dispositions plus complexes peuvent être obtenues : balcons, loggias, vérandas, auvents, laissons libre cours à notre imagination.



    Conteneur débit de boissons






    Dans la gamme du conteneur habitable, un grand classique est le débit de boissons climatisé.



    Conteneurs débit de boissons








    Il est bien sur aussi disponible en version non climatisée.








    Conteneurs débit de boissons




    Pratique, si le business est mauvais on peut récupérer le climatiseur et laisser le conteneur sur place.





    Conteneurs poulailler

    Mais mieux vaut le recycler une deuxième fois. Un conteneur démantelé peut faire un excellent abri pour la volaille. Il faut cependant prendre garde à bien lester le toit afin que tout ce petit monde ne s'envole pas au premier typhon venu...

    Conteneurs perché







    Nous abordons enfin la gamme de luxe, qui est parfaitement intégrée à l'habitation. Ici, le container est installé au premier étage du poste de garde, dispose de double-vitrages, d'un balcon avec vue et de tout le confort moderne.





    Conteneurs intégré



    Il s'intègre à une construction neuve parfaitement adaptée, comme ici dans cette villa neuve climatisée entourée d'un jardin arboré.



    Tags Tags: , , ,
  • Comments

    1
    Thursday 3rd June 2010 at 12:10
    Excellent !!!  Tu comptes investir bientot dans une residence/container secondaire a la mer ou a la montagne ? ;-)
    Tu nous rend toujours visite en Juin ???
    A+
    Francois
    2
    aleski aleski profile
    Saturday 5th June 2010 at 13:50
    Eh bien si j'ai le choix ce serait plutôt à la montagne. En effet au bord de la mer j'aurais trop peur qu'elle se fasse embarquer sur un porte-container !
    3
    ironspoon ironspoon profile
    Sunday 12nd September 2010 at 08:17

    Bonjour !

    Merci de ta visite sur ma petite Planète.
    Que ça fait du bien de quitter le monde japanisant des mangas pour découvrir un autre visage de l'Asie !
    Je n'aime pas le sport mais je voyage virtuellement au travers de tes billets.
    Je ne suis pas certaine que Beethoven ait pensé à ça en écrivant sa Lettre à Elise ! Ici on pourrait passer Sylvie Vartan... "Ce soir je serai la poubé-é-lle pour aller danser".
    (j'ai honte mais au réveil...)

    Passe un bon dimanche et à bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: